•  

    Raz de marée dans ma petite tête, Céline Alvarez a débarqué.

    J'avais visionné quelques vidéos de l'expérience de Gennevilliers, séduisantes, mais je me demandais dans quel contexte était menée cette classe: classe expérimentale... de quoi s'agit-il? J'avais besoin de plus de détails pour lui accorder du "crédit".

    En cette rentrée, le livre de Céline Alvarez fait couler de l'encre, et ses constats, sa manière de les communiquer réveillent en moi une graine qui ne demande qu'à germer. Comme beaucoup (mais pas comme tous), je suis enthousiaste par les principes énoncés par cette femme qui fera, je l'espère, date dans l'histoire de la pédagogie.

    Elle a obtenu des résultats en langage, lecture et mathématiques exceptionnels. Elle évoque sans se lasser la dignité de l'enfant dans sa tâche, l'ordre et la rigueur. Et elle rappelle le rôle central de l'accompagnement, de la bienveillance. Un des secrets, s'il en est, réside dans l'aménagement de l'environnement. Tout ce qu'elle dit semble couler de source, elle énonce de telles évidences que ses paroles sont porteuses d'un immense espoir de voir l'école maternelle changer.

    Elle propose des vidéos très bien construites, explicatives, qui font sens. Les témoignages de parents, choisis certes, sont aussi éclairants.

    Comment expliquer ce que j'ai ressenti en visionnant la vidéo qui montre Anna (qui fait office d'ATSEM) accompagner un enfant pour lui apprendre à se déplacer dans la classe. Dois-je avouer que je ne l'avais jamais fait avec aucun enfant? Et que je l'ai mis en pratique la semaine suivante avec tout de suite du résultat? (non mesurable: c'était sur la journée... mais ce fut surprenant de voir la réaction de l'enfant que j'avais choisi pour apprendre à se déplacer. Je me suis rendue compte en quelques minutes qu'il n'avait pas de but dans son déplacement,

    C'est une formidable oratrice, passionnée.

     

    Le site de Céline Alvarez: Les lois naturelles de l'enfant.

    https://www.celinealvarez.org/notre-demarche

     

    L'expresso (café pédagogoque) avril 2013: http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/04/23042013Article635022982296230018.aspx

    Sur l'instit humeur: Pourquoi Céline Alvarez divise-t-elle autant les profs?

    Roland Goigoux sur le site de l'AFEF: http://www.afef.org/blog/post-roland-goigoux-rypond-y-cyline-alvarez-y-beaucoup-de-choses-prysentyes-comme-nouvelles-par-cyline-alvarez-ne-le-sont-pas-y-p1769-c31.html

    http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2016/09/11/pourquoi-celine-alvarez-divise-t-elle-autant-les-profs.html

     Stanislas Dehaene: Les grand sprincipes de l'apprentissage

     

    Et à propos de Clisthène, un dispositif expérimental en collège.

    http://education.blog.lemonde.fr/2016/10/20/pourquoi-lequipe-de-clisthene-nen-peut-plus-et-demande-que-ca-change/


    votre commentaire
  • Je propose pour un remplacement de 4 semaines un florilège de poésies de Jacques Prévert.

    Les poèmes sont d'abord lus en classe par moi-même, on les range dans un ordre de difficulté croissante apparente et on leur attribue une valeur point de 6 à 20.

    Les élèves doivent gagner 20 points en 4 semaines.

    Télécharger « Prévert 10 poèmes.pdf »

    Télécharger « carte identité.pdf »


    1 commentaire
  • J'ai dans mon cartable de remplaçante plusieurs versions de Boucle d'or, et je constitue un stock d'activités à mener autour du conte.

    Pour faire un ours en pâte à modeler, j'ai préparé ce petit document bien utile pour le regroupement, à utiliser en langage et aussi numération et images séquentielles. Peut aussi être collé dans le cahier de vie...

    Télécharger « Ours en pâte à modeler.pdf »

    Pour travailler les algorithmes avec Petit ours, moyen ours et grand ours:

    Télécharger « Algorythmes ours.pdf »

    Auparavant, je fais observer et manipuler les élèves avec des oursons que j'ai fabriqués à l'emporte-pièce en pâte polymère. Ils font du tri de tailles, s'exercent aux algorithmes.

     


    votre commentaire
  •  

     

    Pour se regrouper:

    1, 2, 3 tout le monde est là
    4,5, 6 on est tous assis
    7, 8, 9 dans le coin tout neuf
    10, 11, 12 plus personne ne bouge

     

    Pour les connaiître les doigts de la main:

    Voici ma main
    Voici ma main
    Elle a cinq doigts
    En voici deux, en voici trois.
    Le premier, ce gros bonhomme
    C’est le pouce qu’il se nomme.
    L’index qui montre le chemin
    C’est le second doigt de la main.
    Entre l’index et l’annulaire
    Le majeur se dresse en grand frère.
    L’annulaire porte l’anneau,
    Avec sa bague il fait le beau.
    Le minuscule auriculaire
    Suit partout comme un petit frère
     
    pour un peu de nostalgie (je l'ai apprise moi-même à l'école, et me souviens encore de l'illustration)
    Petit Ours est bien malade

    Petit Ours est bien malade
    Il est couché dans son lit
    Il a mangé dix salades
    Six bananes et cent radis.

    Papa lui fait boire des tisanes
    Maman lui en fait aussi.
    Trois jours à boire des tisanes !
    Trois jours sans sortir du lit !
    C'est de la faute aux cent radis !

    Raymond Lichet

    Pour un répertoire classique

    Les poules
    Quand trois poules
    Vont aux champs
    La première va devant
    La deuxième suit la première
    La troisième va derrière
    Quand trois poules
    Vont aux champs
    La première va devant.
     
    Voici ma main
    Voici ma main
    Elle a cinq doigts
    En voici deux
    En voilà trois
    Voici ma main
    Elle a cinq doigts
    En voici quatre
    Et un tout droit.
     
    Les 5 frères indiens
    Ils étaient 5 dans le tipi
    Et le tout petit dit sortez frères, sortez frères
    Et le pouce est sorti
    Ils étaient 4 dans le tipi
    Et le tout petit dit sortez frères, sortez frères
    Et l'index est sorti
    Ils étaient 3 dans le tipi
    Et le tout petit dit sortez frères, sortez frères
    Et le majeur est sorti
    Ils étaient 2 dans le tipi
    Et le tout petit dit sortez frères, sortez frères
    Et l'annulaire est sorti
    Et le tout petit se dit “ Qu’on est bien tout seul dans le tipi ”
     
    Le nid
    Ils étaient 5 dans le nid
    Et le petit dit : “ Poussez-vous, poussez-vous ! ”
    Et l’un d’eux tomba du nid.
    Ils n’étaient plus que 4 dans le nid
    Et le petit dit : “ Poussez-vous, poussez-vous ! ”
    Et l’un d’eux tomba du nid.
    Ils étaient plus que 3 dans le nid...
    Ils n’étaient plus que 2 dans le nid
    Et le petit dit : “ Poussez-vous, poussez-vous ! ”
    Et l’un d’eux tomba du nid
    Et le petit dit : “ aaaaah ! ”
     
    Il était
    une fermière
    . qui allait au marché.
    . Elle portait sur sa tête,
    . trois pommes dans un panier.
    . Les pommes faisaient
    . rouli roula,
    . les pommes faisaient
    . Rouli roula,
    . stop.
    Trois pas en avant,
    trois pas en arrière,
    trois pas sur l’côté,
    trois pas d’l’autre côté.
     
    1 petit pouce qui bouge
    1 petit pouce qui bouge
    Et ça suffit pour m'amuser
    2 petits pouces qui bougent
    Et ça suffit pour m'amuser
    Idem avec les autres parties du corps mobiles qui vont par 2
     
    Un éléphant qui se balançait
    Un éléphant qui se balançait
    Sur une toile d’araignée, ohé ! ohé !
    Trouvant ce jeu si intéressant
    Qu’il alla chercher un deuxième éléphant.
    Deux éléphants....
     
    L’ogre
    J’ai mangé un œuf
    Deux langues de bœuf
    Trois rôtis de mouton
    Quatre gros jambons
    Cinq rognons de veau
    Six couples d’oiseaux
    Sept immenses tartes
    Huit filets de carpe
    Neuf kilos de pain
    Et j’ai encore faim
    Peut-être ce soir
    Vais-je encore devoir
    Manger mes deux mains
    Pour avoir enfin
    Le ventre bien plein
    .
     
     
     
     

    2 commentaires
  •  

    Roulez, roulez,
    chemin d'fer, roulez,
    comme ça marche, comme ça marche,
    Roulez, roulez,
    chemin d'fer, roulez,
    comme ça marche, regardez,
    Tchou, tchou,

    Sur la pointe des pieds,
    Comme des petits chats,
    on ne nous entendra guère.
    Sur la pointe des pieds,
    Comme des petits chats,
    on ne nous entendra pas.

    Doucement, doucement, doucement s'en va le jour,
    doucement, doucement, doucement... à pas de velours.

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires